Randonnée de 4 jours à travers les cirques de La Réunion

-

France

L’Ile de La Réunion possède trois cirques naturels et exceptionnels, accolés au Piton des Neiges : Salazie, Cilaos et Mafate. Un voyage à La Réunion ne peut être réussi sans la découverte de ces sites qui contribuent tant à la beauté de cette île. Ainsi, je vous ai préparé un itinéraire de 4 jours qui vous permettra de découvrir les trois cirques de La Réunion ainsi que de réaliser l’ascension du Piton des Neiges à la frontale pour observer le lever de soleil depuis ce qu’on appelle “le toit de l’Océan Indien”.


Entre paysages hors du temps, nature verdoyante, points de vue à couper le souffle et modes de vie insolites, ce sont, selon moi, les sites les plus grandioses de l’île. Ce furent mes meilleurs moments passés sur l’île, un vrai régal !


Alors, avant même de vous mettre à rechercher sur Google ou de demander autour de vous quel est le plus beau des trois cirques pour choisir lequel faire lors de votre voyage, lisez plutôt cet article et vous verrez que vous n’aurez pas besoin de choisir. Avec un peu de marche, on peut tous les découvrir ! Vous allez vite vous rendre compte que chaque cirque a ses particularités qui font qu’ils méritent tous les trois d’être explorés.

Cet itinéraire vous permet donc de découvrir les cirque de Salazie, Cilaos et Mafate, entièrement à pied. Les différentes escales pour la nuit sont Hell Bourg (point de départ de l’itinéraire au cirque de Salazie), la Caverne Dufour (gite du Piton des Neiges), Cilaos (cirque de Cilaos) et La Nouvelle (cirque de Mafate). Chaque nuit est unique et constitue une expérience à part entière, que ce soit au gite du Piton des Neiges, à 2470m d’altitude, ou à La Nouvelle, petit village perdu au milieu du cirque de Mafate, accessible uniquement à pied ou par hélicoptère.

Il est nécessaire d’avoir une bonne condition physique pour cet itinéraire comprenant 6-7h en moyenne de marche par jour et des dénivelés importants, mais pas besoin d’être un grand sportif pour autant ! L’itinéraire part de Hell Bourg, dans le cirque de Salazie, et se termine en haut du piton Maido. Les points de départ et d’arrivée sont accessibles en voiture et en bus.

A noter qu’il n’est pas pertinent d’avoir une voiture de location dans la mesure où les points de départ et d’arrivée sont différents, et que vous devrez en plus payer les jours inutilisés.

Cependant, si vous souhaitez vraiment partir et arriver au même endroit, il est possible de modifier le Jour 4, le dernier jour ; vous pouvez remplacer La Nouvelle – Maïdo (vous permettant d’arriver de l’autre côté de l’île près des belles plages de Saint Gilles Les Bains) par la randonnée La Nouvelle – Hell Bourg (plus longue mais pas trop difficile excepté la montée et la «re-descente» du col de Fourche), ce qui vous permet de retrouver le point de départ du jour 1, Hell Bourg.


Au delà des cirques, cette randonnée de 4 jours vous permet également d’entreprendre l’ascension du Piton des Neiges pour observer le lever de soleil depuis le point culminant de l’île de La Réunion. C’est une expérience inoubliable qui en vaut le voyage.

Vous l’aurez compris, cet itinéraire vous offre 4 jours intenses de randonnée, de paysages à couper le souffle et d’expériences marquantes. Il s’inscrit parfaitement dans le cadre d’un séjour d’une dizaine de jours où vous pourrez compléter cet itinéraire par un grand tour de l’île à la découverte des côtes réunionnaises, des grandes villes, des fermes et plantations locales et bien sûr, du Piton de la Fournaise.

Section suivante

Jour 1 : Du village d’Hell Bourg (Salazie) au refuge du Piton des Neiges

- Distance : 8,5 kms
- Temps : 6h30 (allure modérée)
- Dénivelé cumulé : 1500m


Avant de commencer notre première journée, nous sommes arrivés la veille au soir à Hell Bourg (petit village pluvieux dans le cirque de Salazie avec quelques bars et restaurants au milieu de la forêt), pour pouvoir partir tôt le lendemain matin. Hell Bourg étant accessible par la route, vous pouvez vous y rendre en voiture ou en bus. Le point d’arrivée étant différent du point de départ, je vous conseille de ne pas prendre votre voiture mais d’y venir en bus, ou de vous faire déposer par un taxi (plus coûteux).


La route en voiture ou en bus jusqu’à Hell Bourg, vous permet de pouvoir admirer les nombreuses cascades et la végétation luxuriante du Cirque de Salazie. Si vous avez le temps, vous pouvez profiter de cette journée pour découvrir ces cascades comme le Voile de la Mariée ou faire du canyoning dans les rivières.


Hell Bourg est un petit village pluvieux au milieu de la forêt, avec quelques hôtels et restaurants : l’endroit idéal pour passer la nuit avant de pouvoir commencer votre randonnée..

Nous avons dormi à l’hôtel “Les Jardins d’Heva” (hôtel spa typique et confortable avec des petits bungalow en bois) situé à dix minutes à pied du centre de Hell Bourg et à quelques mètres du départ du sentier de la randonnée. La nuit pour 2 personnes avec sdb privative et petit déjeuner était à 100 euros, un peu chère mais malheureusement seule disponibilité à cette date ; je vous conseille de réserver au moins un mois à l’avance pour bénéficier de tarifs plus attractifs.

Après un bon petit déjeuner à 7h30, nous débutons notre randonnée (départ derrière l’hôtel, à côté du stade de foot et identifié par un panneau). Nous avons mis 6h pour rejoindre le gîte de la Caverne Dufour.

Bien que vous puissiez partir plus tard (compte tenu de la durée), je vous conseille de partir le plus tôt possible pour profiter du beau temps car le ciel se couvre souvent en fin de matinée.

La balade commence par une montée le long d’un sentier avec une vue magnifique sur le cirque de Salazie pendant une heure, avec un arrêt au belvédère de Terre Plate.

Puis nous nous enfonçons progressivement dans la forêt brumeuse, pour regagner quelques heures plus tard un chemin caillouteux et une végétation totalement différente. Nous avons pique-niqué à cet endroit puis repris notre ascension. La végétation se fait de plus en plus rare et, aux marches boueuses, se succèdent des pierres de laves encombrant le sentier et nous obligant à rester vigilant. Quelques heures plus tard, nous apercevons au loin le Refuge du Piton des Neiges qui se dessine à l’horizon, que l’on atteindra après avoir passé quelques ravines peu profondes.

6h plus tard, nous voilà donc au refuge, avec une bière Dodo bien fraîche à la main, accompagnés de quelques voyageurs venant y passer la nuit. La température en altitude nous oblige à enfiler un pull malgré les rayons du soleil qui tapent sur notre visage.


Certains randonneurs décident de monter au Piton des Neiges pour voir le coucher du soleil, mais nous nous réservons la surprise pour le lendemain matin, et nous n’avons pas forcément envie d’entreprendre encore 3h de marche A/R dès maintenant… !


Après avoir déposé nos affaires dans les dortoirs, profité du paysage et bu quelques bières, on se dirige vers la salle à manger où nous prendrons notre repas sur des grandes tablées partagées avec d'autres randonneurs. Alors que la température extérieure diminue, la buée marque les grandes fenêtres et nous savourons notre repas en échangeant quelques mots avec nos voisins. Certains ne feront l’ascencion que vers 7-8h, mais bon nombre d’entre nous mettrons le réveil à 2h30 pour d’observer le lever du soleil depuis le point culminant. Il est 21h30 quand on se couche pour une nuit bien méritée…

Quelques infos sur le refuge du Piton des Neiges :


  • Le refuge se réserve sur ce site. Il est très rapidement complet, prévoyez les dates de votre itinéraire en fonction des disponibilités du refuge (c’est ce que nous avons fait !). Si le refuge est complet, deux autres options s’offrent à vous si vous souhaitez observer le lever de soleil depuis le sommet du Piton des Neiges :
    • poser sa tente aux alentours du piton (il faut avoir le matériel pour, les nuits sont froides…)
    • la montée depuis Cilaos dès 22h à la frontale… il faut 4h de marche pour rejoindre le gîte puis 1h30 jusqu'au sommet du piton, c’est un sentier particulièrement raide et difficile, surtout de nuit

  • Le refuge dispose de 4 dortoirs soit 48 places au total. Ce sont des lits superposés par trois avec de grosses couvertures disponibles. Prenez un sac de soie pour ne pas être en contact avec la couverture et le lit, c’est moins encombrant qu’un sac de couchage et tout aussi hygiénique (avec les couvertures, pas besoin de sac de couchage)

  • Il est possible de réserver son repas (attention : 48h à l’avance), je vous le conseille ! Le tarif est de 22€ mais après le pique-nique du midi et les dernières heures de l’ascension particulièrement froides, cela fait du bien de manger chaud, et de discuter avec ses voisins de table dans la bonne humeur des grandes tablées et des marmites à partager. Nous avons eu droit à un rhum arrangé, un carry (rougail saucisse + grains + riz + rougail tomates) et une compote (repas très copieux). Pas le meilleur des repas certes, mais n’oublions pas que l’on est en refuge de montagne. Attention : l'eau n'est pas comprise dans le repas. Ils vendent des bouteilles d'eau (3€), des softs, bières, et quelques en-cas (barres de céréales, chips…).

  • Un mince filet d’eau froide… de quoi se brosser les dents et faire sa toilette de chat (prévoyez des lingettes hygiéniques si vous souhaitez vous rafraîchir)
Section suivante

Jour 2 : ascension du Piton des Neiges à la frontale et descente vers Cilaos

- Temps : 6h (allure modérée)
- Dénivelé cumulé : 2182m


Réveil : 2h30 ! Pour un départ à 2h50. Munis de notre lampe frontale, et bien couverts (il fait 5 degrés), nous débutons la montée à travers une végétation de plus en plus clairsemée. A la recherche des traces blanches indiquant le chemin, nous sautons de blocs en blocs, dans le lit d’une petite ravine. Puis à mi-trajet, les marches disparaissent et laissent place à un sol glissant, plus caillouteux ou sableux et une végétation quasi absente jusqu’au sommet.

Il faut entre 1h15 et 1h45 pour rejoindre le Piton des Neiges et le soleil se lèvait à 5h30 en Novembre. Nous avons préféré voir large ce qui nous a contraint d’attendre 45 mns dans le froid glacial… Froid vite oublié à la lueur des premiers rayons de soleil : quel spectacle indescriptible !

Au fur et à mesure que le soleil se lève, c’est un éventail de couleurs et un panorama à 360 degrés de l’île que l’on découvre avec émerveillement. Un moment unique !

Une fois cet intant savouré et les photos au sommet effectuées, nous entreprenons notre descente jusqu’au refuge où nous récupérons nos affaires et prenons un petit déjeuner sur la terrasse au soleil.

Il est possible de prendre un petit déjeuner au refuge (7 euros avec boisson chaude et quelques tartines) ou d’acheter quelques collations (bounty, etc.). C’est assez cher pour ce que c'est, mieux vaut prévoir la veille quelques gâteaux glissés dans le sac la veille (à tirer du sac).

Il est désormais temps de descendre vers Cilaos ; une descente continue en lacets, où l’on croise plusieurs type de sentiers : terre, marches en pierre ou en bois, boue, échelles… avec une jolie vue sur le Cirque de Cilaos. De la descente qui fait plaisir, mais attention aux genoux ! Prévoyez des bâtons de marche pour vous les épargner…


Au bout d'environ d'2h30 de descente, vous arrivez au lieu-dit Le Bloc avec plusieurs places de parking sous les grand bois de cryptomerias. Vous y trouverez également un arrêt de bus et trois choix s’offrent à vous pour rejoindre Cilaos : prendre le bus, faire du stop ou faire 1 heure de marche sur le macadam. Nous avons été pris en stop par un gentil monsieur, propriétaire du restaurant Chez Noë (en face de notre hôtel, à tester si vous avez envie d’un bon restaurant).

Vous avez désormais toute l’après-midi pour découvrir la petite ville mignonne de Cilaos, vous reposer et vous restaurer. Il y a également des thermes dans la ville : nous voulions y aller mais c’est ouvert tous les jours sauf le mercredi après-midi et nous étions un mercredi (!)


Au programme de notre après-midi : balade dans la ville, achat de bâtons de marches, de straps pour les genoux en compote, provisions pour les pique-niques à venir au supermarché, jacuzzi à l'hôtel et bien sûr dégustation de quelques bières Dodo et spécialités locales !

“Miko Fils” : bananes flambées & vin de Cilaos
Bières en bordure du lac
Chez Tati Rosine

Nous avons séjourné à l’hôtel Tsilaosa (150e la nuit, sdb privative), superbe hôtel 4 étoiles en plein coeur de Cilaos avec jacuzzi extérieur donnant sur le piton de Neiges ; cette nuit nous a été offerte par un de nos proches nous ayant aider à confectionner ce programme, merci encore à lui !!) pour nous remettre de la randonnée de la veille…

  • Pensez à retirer suffisamment d’argent liquide avant de partir ! Au gÏte du Piton des Neiges et à La Nouvelle, il est impossible de payer en CB ou de retirer de l’argent ; les distributeurs se situent à Hell Bourg et à Cilaos.

  • Réservez vos hébergements dès que possible ! Comme signalé précédemment, le gîte du Piton des Neiges est souvent complet des semaines à l’avance (à réserver sur ce site ) et les autres hébergements se remplissent vite également.
Section suivante

Jour 3 : De Cilaos à la Nouvelle (cirque de Mafate) en passant par le Col du Taïbit et Marla

- Distance : 16 kms
- Temps : 9h (allure modérée)
- Dénivelé cumulé : 2930 m


Nous quittons Cilaos avec comme destination le cirque de Mafate, où nous passerons la nuit. Nous avons réservé un gite dans le petit village de La Nouvelle, en plein coeur de Mafate, accessible uniquement à pied ou en hélicoptère. J'ai mal aux genoux (malgré les straps faits la veille et les batons achetés dans la ville de Cilaos) mais je tiens le coup ! Si je peux vous donner un conseil c'est bien de prendre des bâtons de randonnée, vos genoux vous remercieront !
Pour arriver à La Nouvelle, nous devons passer par le col du Taïbit, il y a 830 mètres de dénivelé pour arriver au sommet du col (qui culmine à 2090m) puis nous devons descendre jusqu'à La Nouvelle en passant par le village de Marla. Il faut compter environ 6h de Cilaos jusqu'à Marla puis 3 heures de Marla à La Nouvelle.

En haut du Col du Taïbit (vue sur le Cirque de Mafate)

Une fois arrivés dans le tout petit village de Marla, nous trouvons une petite superette et nous en profitons pour acheter quelques vivres supplémentaires et pique-niquer. Derrière nous, des enfants jouent sur un terrain de foot à côté de leur école. On se sent vraiment deconnectés, loin des voitures et du reste de la civilisation.

En quittant le village, nous apercevons un bar, surement le seul bar du village : une petite pause bière s'impose avant de partir ! Les bars ne courent pas les rues dans les montagnes du cirque, et celui ci a l'air très sympathique, on ne peut décemment pas partir sans en profiter. Deux dodos plus tard, nous repenons la route !

De Marla à La Nouvelle, on franchit quelques ruisseaux puis deux options à distances égales s'offrent à vous, nous prenons celle de droite qui nous fait passer le long d'une rivière et traverses des ponts suspendus avec un paysage totalement différent de ce qu'on a pu voir jusqu'à maintenant.

Nous arrivons à La Nouvelle et longeons les habitations qui comportent pour la plupart leur propre potager. Nous avons loué une petite chambre dans un gite sans prétention avec sanitaires communs (Le Relais de Mafate) sur la place principale de ce petit village. On a pris également auprès de l'hôtel le repas du soir.
Avant d'aller diner, on se balade aux alentours, quelques bars et restaurants (qui font aussi gite) sont présents. On prend un cocktail dans une petite paillotte non loin de notre hôtel. On passe devant une école primaire et la pancarte avec l'emploi du temps des élèves nous fait sourire : sur les plages horaires du lundi matin et du vendredi après-midi il n'y a pas cours, car "les enseignants sont sur la route et prennent le col des Boeufs pour arriver à l'école et repartir chez eux". En effet, on ne peut arriver dans ce village qu'en marchant...

Vient l'heure du diner et on mange tous sur une grande tablée des spécialités locales avec du punch maison. L'ambiance est très sympa et on parle aux autres randonneurs. La plupart nous disent qu'ils font simplement l'aller retour depuis le Col des Boeufs (5h A/R) ou le Maïdo (10h A/R) pour dormir à La Nouvelle, ce que nous nous aprêtons à faire (par le Maïdo).

Section suivante

Jour 4 : De La Nouvelle jusqu'au Piton Maïdo

- Dénivelé : 13 kms
- Temps : 7h (allure modérée)
- Dénivelé positif : 2000 m


Dernière étape jusqu'au Maïdo, où l'on vient nous récupérer. Vous voyez le mur sur les photos ci-dessous ? Et bien c'est ce qu'on doit grimper !! Assez impressionnant vu d'ici...

On se met en route sans plus tarder... un peu plus tard on aperçoit une rivière où l'on peut se baigner. On en profite pour faire trempette sous un grand ciel bleu et manger notre petit-déjeuner. L'endroit est magnifique, on en prend pleins les yeux. Ca fait plaisir de plonger ses jambes dans l'eau froide après ces trois jours de marche.

On arrive ensuite au petit village de Roche-Plate sur les coups de midi. Il ne nous reste quasiment plus d'argent liquide (pensez à prendre suffisamment d'argent liquide car personne ne prend la carte de crédit) et on se met en quête de trouver un restaurant abordable pour se restaurer avant d'attaquer la dernière ligne droite.

On trouve un restaurant avec une vue sublime sur le cirque (Gite chez Thomas Judex) à l'entrée de Roche Plate. Dans le restaurant, un pilote d'hélicoptère et son collègue sont venus se restaurer et ont posé leur hélicoptère à côté du restaurant, on les a vu attérir et décoler ce qui était très sympa à voir ! Avec ce qu'il nous reste, comme argent, on a tout juste de quoi se partager un plat et un dessert à deux et prendre deux boissons. Ce sera suffisant pour tenir !

C'est la dernière ligne droite ! On repart pour finir cette randonnée, ça grimpe dur et ça semble sans fin, mais cette petite pause nous a fait du bien et nous repartons de plus belle. La partie entre Roche Plate et le Maïdo est très raide, on l'appelle le kilomètre vertical car il y a presque 1 000 m de dénivelé sur moins de 5 kilomètres. Autant vous dire qu'on finit en beauté !

Nous arrivons enfin en haut du Piton Maïdo !! C'est la fin de cette belle randonnée de 4 jours ! Avec ses quelques 2190 mètres d’altitude, le Piton Maïdo offre un point de vue panoramique spectaculaire sur le cirque de Mafate. Il y a un brouillard pas possible et cet endroit d'habitude assez touristique (car accessible en voiture) est totalement vide. Nous ne voyons pas du tout la vue depuis le belvédère mais peu importe, nous en avons bien assez profité tout au long de la montée.
Il y a un arrêt de bus et un parking, où vient nous récupérer notre ami. Nous repartons direction Saint-Gilles-Les-Bains pour une soirée tranquille au bord de la mer, à siroter des cocktails et manger des fruits de mer. On ne pourra pas dire qu'on ne l'a pas mérité non ?!

Section suivante

Cette randonnée est vraiment la formule parfaite lorsque vous avez envie de découvrir chacun des trois cirques et le Piton des Neiges, tout en vous dépassant un peu physiquement. Elle vous permet de vivre de belles aventure et une expérience unique en peu de temps. Certes, ce n'est pas facile, au total c'et plus de 30h de randonnée avec 8500 mètres de dénivelé cumulé en seulement 4 jours, mais ça reste pour moi une de mes plus belles expériences de randonnée et je ne saurais que vous la conseiller. A la fin, on n'en peut plus, on est fatigués, mais tellement fiers d'avoir parcouru tout ce chemin, tellement heureux d'avoir pu explorer des facettes si uniques de la Réunion, impossibles à découvrir sinon.

Pour être tenu informés de mes autres articles, vous pouvez suivre ma page Facebook ou ma page Instagram @clairexplore.

Partager sur

Articles

similaires

Voir plus d'articles

Abonne-toi !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous offrir une meilleure expérience utilisateur.

CGU Contact

Made with ♡️ by C.L.

Clairexplore © 2018 - 2021