Du lac du Lauvitel au lac de la Muzelle : un week-end randonnée & bivouac dans les Ecrins

-

France

Le week-end dernier, j'ai eu envie d'aventure et de nature. Dans ces cas-là j'ai souvent l'habitude d'aller vers Chamonix mais le temps n'était pas au rendez-vous, et après un début d'été catastrophique à Paris autant vous dire que le soleil était ma première condition. Après avoir regardé la météo, mon choix s'est tourné vers le Parc National des Ecrins. J'avais déjà fait l'ascension du Pic Coolidge en alpinisme, mais dans des conditions très hivernales avec crampons et piolets, j'étais donc ravie d'y retourner randonner en été. Une autre condition : je souhaitais bivouaquer près d'un lac. En plein été, c'est un vrai bonheur de pouvoir se rafraichir dans l'eau d'un lac. Je me suis alors mis à chercher les plus beaux lacs des Ecrins et j'ai trouvé LA randonnée parfaite à faire sur un week-end.


Retrouve mon week-end en story à la une sur mon Instagram @clairexplore en cliquant ici !

Cette randonnée fait une boucle de 18 kms avec 1745m de D+ autour de l'Aiguille du Venosc en passant par le Lac du Lauvitel puid le lac de la Muzelle, deux lacs absolument magnifiques près desquels on a posé la tente pour deux nuits. Le point de départ se situe à 2h de Lyon, à La Danchère. Nous avons commencé la randonnée le vendredi soir à 19h30 après le travail : il faut 1h30 jusqu'au Lac du Lauvitel (1), lieu de notre premier bivouac. Le samedi, il faut prévoir 3h de montée jusqu'au Col du Vallon (2) puis descendre 1h jusqu'au lac de la Muzelle (3), là où nous avons fait le second bivouac, près du refuge du même nom (4). Enfin le dimanche, il nous a fallu 2h30 de descente jusqu'au hameau de l'Alleau (6) puis 1h de plat le long de la rivière (7) avant d'entamer une dernière petite montée (8) pour retourner jusqu'au point de départ.

Cliquez ici pour plus de détails sur les étapes
+

Sachez qu'il est également possible de :

  • Faire cette randonnée du samedi matin au dimanche après-midi (sans dormir au lac du Lauvitel, cela rallonge la journée du samedi d'1h30)
  • Dormir au refuge de la Muzelle si vous n'avez pas de matériel de bivouac ou si vous ne souhaitez pas bivouaquer (23€ la nuit)
  • Faire cette randonnée à la journée si vous êtes motivés (plus facile & plus rapide sans un gros sac lourd)

Données techniques :

Durée : 10h
Distance : 18km
Dénivelé positif : 1745m
Dénivelé négatif : 1752m
Point culminant : 2525m
Point bas : 899m
Difficile : Moyenne

Section suivante

JOUR 1 : de La Danchère au Lac du Lauvitel (1h30)

Après 2h de train direction Lyon et 2h de voiture (où j'ai récupéré la voiture de mon frère), nous voilà arrivés à La Danchère, un petit village perdu dans le Parc National des Ecrins mais plutôt rapide d'accès depuis Lyon.


On gare la voiture sur le petit parking quasiment vide dans le centre de la Danchère et préparons nos affaires. Il est déjà 19h30 et il ne faudra pas chômer si on veut éviter de monter la tente à la frontale.


Notre objectif : le lac du Lauvitel, un lac magnifique à 1h30 de marche, très populaire le week-end avec sa boucle de 3h mais que nous comptons bien avoir pour nous tout seuls (ou presque) ce soir et demain matin !

Il y a 400 mètres de dénivelé positif pour arriver au lac. Cette partie de la randonnée se fait majoritairement dans la forêt en longeant la rivière et en traversant des ponts suspendus au dessus de celle-ci. La forêt disparait au fur et à mesure et on est vite entourés de montagnes.

On arrive au lac en 1h30 un peu avant le coucher du soleil. Le temps est gris avec quelques éclaircies, mais le paysage reste magnifique, avec une légère brume qui flotte au dessus du lac. Le lac est immense, entouré des montagnes, et plusieurs cascades arrivent dans celui-ci. Il n'y a que deux tentes plantées autour, et nous choisissons un emplacement avec une vue directe sur le lac pour un réveil, qui on l'espère, sera ensoleillé !

L'eau est déjà si claire que je n'ose même pas imaginer sa couleur avec la lumière du soleil !

Une fois la tente plantée, on se fait un petit apéro bien mérité avec quelques vivres achetés à Lyon. L'avantage c'est qu'il n'y a qu'1h30 de marche, sinon nous n'aurions pas forcément pris les bières !! Il est déjà 23h, on file se coucher, en ayant hâte de découvrir le paysage sous le soleil le lendemain matin.

Section suivante

JOUR 2 : Du Lac du Lauvitel au Lac de la Muzelle en passant par le Col du Vallon (4h)

On se réveille sur les coups de 6h30, et c'est la désillusion, on ne voit pas à 2 mètres et une épaisse brume recouvre le lac alors qu'un grand ciel bleu était prévu. Dégoutés, on se rendort pour se réveiller 2h plus tard sous un grand ciel bleu, heureux comme jamais !

Je ne sais pas si vous faites partis de ces gens dont le moral est influencé par le temps, mais moi totalement, alors voir ce grand soleil me motive pour la journée. Au programme : petit déjeuner et trempette dans le lac. Le lac est glacé (autour des 13 degrés je dirais) mais après une nuit en bivouac cela fait un bien fou, et il est tellement bleu et transparent que l'on a du mal à résister. Avec le soleil qui nous réchauffe à peine sorti du lac, impossible d'avoir froid.

Revigorés, on attaque donc vers 11h30 du matin nos 4h de montée direction le lac de la Muzelle où l'on souhaite faire deuxième nuit en bivouac. Durant les deux premières heures, le chemin surplombe le lac qui s'éloigne au fur et à mesure que l'on avance. Le spectacle du lac vue de haut est juste magnifique, encore plus avec ce soleil et ce grand ciel bleu. Peu de passages difficiles, le chemin reste accessible mais ça grimpe fort (1000 mètres de dénivelés sur cette partie)

Un peu avant de passer le Col du Vallon, on fait une pause pique-nique sur une grande surface en pierre, à côté d'une petite rivière : juste l'idéal pour un pique-nique. Le temps de pique-niquer et le ciel bleu devient nuageux, le soleil joue à cache-cache et laisse dévoiler de temps à autre quelques rayons.

On repart de plus belle pour finir la montée vers le Col pendant une bonne demi-heure qui s'est transformée en une heure car nous avons passé notre temps à observer les dizaines de dizaines de marmottes qui gambadaient partout autour de nous. Un spectacle magnifique et des marmottes pas du tout farouches qui se laissent facilement observer de près.

Une fois le Col du Vallon passé, il faut compter une petite heure pour descendre jusqu'au Lac de la Muzelle. On entame la descente par un long chemin en zig-zag pendant une demie-heure qui parait interminable mais qui fait bien plaisir après la montée que l'on vient de faire, puis on se fraye un chemin dans une marée de rochers. Peu à peu la brume se dissipe et on aperçoit au loin un paysage féérique : une grande étendue d'herbe, des moutons et des chevaux, un grand lac dans lequel tombe un bloc de glace, une rivière qui coule et le petit refuge de la Muzelle au loin.

Contrairement à la veille où les spots de tente étaient assez limités, ici on a l'embarras du choix, et on plante notre tente un peu en hauteur au dessus du lac. Direction maintenant le refuge pour une bonne bière bien méritée !

On a appelé la veille pour commander un repas chaud (19€ par personne) et s'éviter de porter trop de nourriture. Vers 18h30/19h, on prend donc le repas à l'intérieur, assez classique : soupe, pâte à la sauce tomate, fromage et salade de fruits. Puis on sort déguster une tarte au myrtille et un verre de vin sur la terrasse en observant la nuit tomber et les enfants qui s'amusent avec les chevaux (à qui on a donné nos derniers baby carottes de l'apéro d'hier), avant de rejoindre la tente pour dormir.

Section suivante

JOUR 3 : du Lac de la Muzelle à La Danchère (3h30)

Réveil ensoleillé avec une vue magnifique sur le lac de la Muzelle. Il est possible de petit-déjeuner (9€) au refuge (avant 7h45 mais nous ne l'avons pas fait) en revanche nous avons récupéré un pique-nique (12€) pour le dimanche midi.

A noter qu'il est possible de remplir sa gourde d'eau en eau potable au refuge.

On petit déjeune donc en bord de lac sur un gros rocher nos derniers restes de pique-nique. Je ne résiste pas à l'envie de me baigner dans le lac, bien que la baignade fut de courte durée : la température ne doit pas dépasser les 8 degrés !! Mais comme la veille, ça fait un bien fou ! Surtout avec le soleil qui réchauffe le corps tout de suite après.

On attaque la descente dans un paysage féérique. On longe la rivière, on traverse des petits ponts en bois et on aperçoit de nombreuses cascades toutes plus belles que les autres.

Au bout d'1h30, on aperçoit une cascade en contrebas avec un gros rocher pour se poser (une centaine de mètre après le point 5 sur la carte, le seul moment où vous apercevez la rivière une fois passé le point 5) : c'est l'endroit parfait pour un pique-nique. On descend avec vigilance et on se pose sur le rocher pour manger notre pique-nique : c'est tout simplement sublime. Il y a même une cascade que l'on n'avait pas aperçu depuis le sentier. Attention cependant à redoubler de prudence pour ne pas glisser.

Une fois notre pique-nique fini, on repart sur le sentier, qui s'engouffre dans la forêt jusqu'au hameau de l'Alleau. Une fois à la rivière, on traverse le pont pour longer la rivière sur la droite (contrairement à l'itinéraire Visorando qui conseille de passer sur la gauche mais ce chemin a subi quelques éboulement et est difficilement pratiquable) avant de retraverser à nouveau une vingtaine de minutes plus loin un nouveau pont pour s'engouffrer dans une petite forêt qui s'éloigne de la rivière et remonte vers la Danchère, le point de départ de la randonnée.

A l'arrivée une fontaine d'eau potable juste à côté du parking nous accueille à bras ouvert pour boire de l'eau (on avait fini la gourde une petite demi-heure plus tôt) et se raffraichir. Il est 14h30 et nous prenons la direction de Lyon en nous arrêtant faire une petite pause goûter au Lac du Verney où il est possible de faire du paddle et boire un verre (15 mns de détour sur le chemin retour vers Lyon). Après avoir bu un verre vers Croix Rousse et mangé chez mon frère, on prend le train de 22h direction Paris. Un vrai week-end dépaysant qui nous donne l'impression d'être parti en vacances à l'autre bout du monde !

Vous pouvez avoir les coordonnées GPS de la randonnée sur l'application Visorando.


Si cet article t'a plus, n'hésites pas à suivre mon Instagram @clairexplore pour suivre mes différents voyages et être tenu au courant des nouveaux articles !

Partager sur

Articles

similaires

Voir plus d'articles

Abonne-toi !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous offrir une meilleure expérience utilisateur.

CGU Contact

Made with ♡️ by C.L.

Clairexplore © 2018 - 2021